La Démarche PhysioLunch

PhysioLunch est un concept traiteur s’appuyant sur l’idée que l’on peut profiter d’une alimentation à haute valeur nutritive, performante, avec des aliments vrais et frais !

.

Nous n’avons jamais connu une telle abondance alimentaire mais nous sommes pourtant confrontés une augmentation flagrante du phénomène de dénutrition : de plus en plus de « calories vides » sont consommées, des apports énergétiques excédentaires pour des apports en micronutriments (vitamines, minéraux, acides gras essentiels, antioxydants…) insuffisants. Maladies chroniques, surpoids, allergies, fatigue, difficultés de digestion… autant d’impacts induits par une alimentation inadaptée.

Dans une société où l’on mange de plus en plus de produits ultra-transformés, où les fruits et légumes couramment cultivés ont perdu une grande partie de leur richesse en vitamines, où l’on est de plus en plus happés par les écrans, il est possible de répondre à nos besoins et d’atteindre le bien-être et la vitalité grâce à des repas bien pensés, bien choisis, et bien mangés.

.

Mettre à profit les avancées scientifiques et se régaler d’autant plus !

Les sciences de la nutrition progressent à pas de géant actuellement, avec des études notamment sur les micronutriments, leurs effets et leurs modalités d’absorption, le microbiote, les comportements alimentaires… Ces connaissances sont encore trop rarement mises à profit à l’échelle culinaire : PhysioLunch fait le lien entre sciences et cuisine et vous invite à expérimenter une nouvelle façon de vivre votre pause déjeuner.

Lorsqu’ils sont « vrais », les aliments qui nous font envie à un moment donné sont très certainement ceux qui sont les plus intéressants d’un point de vue nutritionnel, à ce moment donné. Nous apprécions d’autant plus leur saveur !

.

Faire confiance à son corps

Les chercheurs estiment que nous avons plus de 300 détecteurs olfactifs et que nous saurions reconnaître jusqu’à… 1000 milliards d’odeurs ! Nous bénéficions d’un instinct ancestral, issu de milliers d’années d’évolution et d’apprentissage, qui nous permet de déterminer si tel élément est bon ou non, pour moi, maintenant. Cet instinct est difficile à mobiliser, d’une part parce que nous sommes dans une société urbanisée, éloignée de la biodiversité ; d’autre part parce que nos sens sont submergés par les parfums puissants de produits faciles à consommer (le sucre, les exhausteurs de goût, les arômes et autres additifs…) ; et enfin parce que nous oublions souvent d’écouter les besoins de notre corps.

Mais cet instinct est toujours là, et nous pouvons apprendre à l’utiliser à meilleur escient. Si nous l’écoutons, notre corps nous guide vers des produits bruts. A nous de lui proposer des produits adaptés à cette exploration des sens, et d’oser nous connecter à notre corps lorsque nous choisissons notre repas ET lorsque nous le dégustons.

C’est tout le pari de PhysioLunch !

.

Manger des aliments « vrais » plutôt que des molécules simplifiées

La diversité est toujours le meilleur choix, et c’est le choix que l’on fait en choisissant des aliments peu transformés, voire bruts, plutôt que des combinaisons de molécules simplifiées. Quand on parle d’une vitamine, il faut savoir que l’on ne parle pas d’une seule molécule, mais d’une famille de molécules, dont chaque membre peut avoir un intérêt, même si la recherche ne l’a pas encore prouvé au cas par cas !

.

La biodiversité : un enjeu majeur, de la terre… au ventre !

Nous savons que la biodiversité des écosystèmes est essentielle à la qualité de notre environnement. Mais nous découvrons tout juste à quel point la biodiversité au sein même de notre corps est primordiale ! Ces dernières années, la connaissance croissante du microbiote a révolutionné notre compréhension de notre corps. Nous sommes constitués de 10 fois plus de cellules bactériennes que de cellules humaines ! Plus la flore microbienne est diversifiée, et plus nous sommes résistants face à l’attaque de microbes pathogènes.

Un microbiote en bonne santé, c’est un microbiote diversifié. Et cette diversité résulte non seulement de nos choix alimentaires, mais aussi des choix culturaux lors de la production de nos aliments, et des méthodes de traitement des produits de la fourche à la fourchette (récolte à maturité, mode de stockage, température, mode de lavage…). Il est maintenant prouvé que des produits cultivés par des méthodes agroécologiques (notamment l’agriculture biologiques, les sols vivants) contribuent à la richesse microbienne (et bien sûr nutritionnelle) des produits que nous consommons.

Ainsi, dire que bien manger fait du bien à la planète n’a jamais été aussi vrai. Soyons exigeants !

.

Mon processus de création de recettes

Je sélectionne des ingrédients de base sur lesquels nous voulons travailler, riches en micronutriments (avec une attention sur le choix des variétés, sur les conditions de production, sur la saisonnalité…), et étudie les meilleurs façons d’assimiler ces nutriments, en les associant aux ingrédients adaptés : on parle de synergie alimentaire. Lorsque le goût est au rendez-vous, les recettes sont validées !

Dans le cas de la gamme LIN+, ce travail est encore plus poussé puisque l’on s’intéresse également aux effets physiologiques des formules développées. Et comme on travaille en priorité sur des légumes et fruits crus, la vigilance quant à leur digestibilité est très marquée.

.

.

Ils m’accompagnent :

logo CMA Rhône